dimanche, 29 mai
EconomieSociété

AUTOROUTE YAOUNDÉ-DOUALA EN SA PHASE I : LES TRAVAUX DE RACCORDEMENT AU RÉSEAU AVANCENT.

57vus

C’est ce qu’il faut retenir de la visite d’inspection surprise faite par Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, Ministre des Travaux Publics ce mercredi 20 avril 2022 lors de son voyage retour sur Yaoundé après son séjour de dure labeur dans les régions du Littoral et du Sud.

En effet, partant de Douala, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, Ministre des Travaux publics a emprunté la section achevée de l’autoroute Yaoundé-Douala, via Boumnyebel. Ce parcours a permis au Maître d’ouvrage d’apprécier l’évolution des travaux de raccordement de l’infrastructure au réseau routier existant, côté Nationale 3, par Boumnyebel et côté Yaoundé via Nkolbisson. En dehors de quelques dégagements faits après le point kilométrique 60, les travaux reliant cette première section de l’autoroute Yaoundé-Douala n’ont pas encore commencé. Parce que l’entreprise en charge des travaux évoque la nécessité de dégager la voie existante. Plus explicitement, de déguerpir les riverains qui sont installés sur l’emprise.

Pour ce qui est de l’accès côté Yaoundé, l’on note que les travaux d’aménagement de la chaussée sont en train d’être achevés entre le Carrefour Cité verte et le Carrefour Nkolbisson. Le long de cet axe, c’est une chaussée aménagée et renforcée que l’on peut apprécier, de même qu’un dalot de grande portée a été aménagé non loin de la mairie de Yaoundé 7, pour l’évacuation des eaux. Entre Nkolkoumou et l’usine des eaux, quelques kilomètres sont déjà aménagés et ont été revêtus de bitume.

Pour ce qui est des équipements d’exploitation, l’entreprise a entamé les travaux de génie civil liés à l’aménagement du poste de péage, constituant le point d’accès à cette section de l’autoroute Yaoundé-Douala. Les autres équipements seront commandés dans les prochaines semaines. Déjà, la vue des îlots et des voies disponibles laissent envisager de l’existence de quatre voies d’accès et d’une voie prioritaire à l’autoroute.

Cependant, il y a lieu de s’interroger et dans une certaine mesure, de s’inquiéter de l’insalubrité des riverains autour des voies de raccordement ; de l’incivisme des populations riveraines le long des 60 Km et de l’usage futur de l’infrastructure. Le Maître d’ouvrage a à cet effet annoncé le déroulement dans les semaines à venir, d’une campagne de sensibilisation des futurs usagers et des riverains de l’infrastructure.

Marie Serges ZAKOUDA

votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.