lundi, 27 juin
SANTÉ

COOPÉRATION : LE REPRÉSENTANT DU HCR À LA RECHERCHE D’UNE SOLUTION POUR LE FINANCEMENT DE SES ACTIVITÉS SANITAIRES.

62vus

Mardi 17 Mai 2022, Le Dr MANAOUDA Malachie, Ministre de la santé publique a reçu dans son cabinet en audience, le Représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés au Cameroun.

Durant les échanges, Olivier Guillaume BEER a exprimé au Chef du Département de la santé, sa difficulté à entrer en possession des fonds alloués par la Banque Mondiale, pour le financement de ses activités sanitaires dans certaines communes du Cameroun, où le nombre des réfugiés est important.

En effet, pour le compte de l’année en cours, la Banque Mondiale a en projet de financer à hauteur de 30 millions de dollars, l’amélioration de l’accès à la santé des zones de l’Est, du Nord et de l’Extrême-nord et de l’Adamaoua. Un projet dont l’échéance court jusqu’en décembre 2022. Seulement jusqu’à ce jour, rien n’est fait pour la mise en œuvre de ce plan.

C’est donc pour essayer de dénouer la situation que l’hôte du Ministre, est venu mener une sorte de plaidoyer auprès du Gouvernement, afin entrer en possession d’une partie de cette somme (10millions de dollars), compte tenu de ce que l’année tire à sa fin. Le projet quant à lui connait actuellement des blocages dans la signature des accords avec les ONG impliquées dans la mise en œuvre du plan. Or, au delà des mois de juillet et d’août, il sera difficile pour l’HCR de financer ses activités.

Le Dr Manaouda Malachie pour sa part, a suggéré que lesdits fonds soient mis à la disposition du HCR, à travers, ces ONG. Car « le Minsanté ne peut pas entrer en contact direct avec une ONG internationale pour un tel projet » a déclaré le Ministre.

Par ailleurs, pour que le pays ne perde pas tous les fonds, il a été suggéré qu’une réunion soit organisée dans de brefs délais, afin de mettre sur pieds un plan d’utilisation du reste des 20 millions de dollars.

Marie Serges ZAKOUDA

votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.