dimanche, 29 mai
Monde

Gabon : Le Sénat adopte à la majorité absolue le projet de loi sur la dépénalisation de l’homosexualité.

469vus

Après l’Assemblée nationale le 23 Juin dernier, le Sénat a adopté à la majorité absolue le projet de loi sur la dépénalisation de l’homosexualité. 59 sénateurs ont voté pour, 17 ont voté contre et 4 se sont abstenus.

Initié par le Premier Ministre Julien Nkoghe Bekalé, le projet de loi n’a pas pas eu de mal à passé à l’hémicycle grâce à la majorité absolue dont le Parti démocratique gabonais (au pouvoir) joui. Le texte a été voté à une large majorité.

Désormais l’alinéa 5 de l’article 402 du Code pénal en vigueur depuis juillet 2019 est retiré. Cet article autorisait la justice de condamner à six mois de prison ferme et une amende de 5 millions de FCFA tout citoyen reconnu coupable d’acte d’homosexualité.

Le Gabon devient ainsi l’un des rares pays d’Afrique subsaharienne à revenir sur une loi qui punit les relations sexuelles entre personnes du même sexe. À ne surtout pas confondre avec le mariage pour tous qui reste quant à lui interdit.

Plus de la moitié des pays d’Afrique subsaharienne (28 sur 49) disposent de législations interdisant ou réprimant l’homosexualité, parfois de la peine de mort. Ces dernières années, le Bostwana, l’Angola, le Mozambique et les Seychelles ont légalisé les relations entre personnes de même sexe, rejoignant le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Mali, la République démocratique du Congo et le Lesotho.