lundi, 27 juin
SANTÉ

LE CAMEROUN ACCENTUE LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE PLUS DE QUATRE MALADIES.

49vus

Ce lundi 16 mai 2022, au cours d’un point de presse organisé au Centre de coordination des opérations d’urgences de santé publique, le Dr. MANAOUDA Malachie, Ministre de la Santé a fait le point sur la situation des maladies en épidémie dans notre pays.

Il s’agit de la Covid-19, du Choléra, de la Fièvre jaune, de la Rougeole et de la Poliomyélite. Pour le premier cité, à la date du 11 mai 2022, le tableau épidémiologique affiche : 119.947 cas confirmés pour 117.980 guérisons et 1930 décès, soit un taux de létalité de 1,6%. Avec ces chiffres, notre pays est entré en phase de contrôle de la pandémie.

Cependant, il est noté une baisse substantielle du nombre des cas. Toute chose qui traduit à suffisance une efficacité des mesures mises en place depuis le début de la pandémie, à travers le dépistage systématique aux points d’entrée du pays, l’amélioration des capacités de prise en charge, elle-même adossée sur le renforcement de nos formations sanitaires existantes. Bien plus, l’inauguration des trois Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) et les multiples campagnes de vaccination qui ont permis d’immuniser complètement 1.175467 personnes, soit 11% de la population cible. Des bons points qui n’occultent pas, la légère augmentation des cas d’hospitalisation et des décès (03), au cours des 16e et 17e semaines épidémiologiques.

Lire aussi: https://nouvel-horizon.info/minsante-grh-des-lendemains-meilleurs-a-lhorizon/

Outre le covid-19, le Cameroun connait depuis peu la résurgence des cas de choléra, de la Fièvre jaune, de la Rougeole et de la Poliomyélite. Concernant le choléra, les régions concernées sont : le Centre, l’Extrême-Nord, le Littoral et le Nord, avec plus de 7 045 cas, pour 135 décès.

Par ailleurs, depuis le 7 janvier, des cas de fièvre jaune (03) ont été confirmés par seroneutralisation dans certains districts des régions de l’Ouest et de l’Adamaoua. En cause, la stagnation de la couverture vaccinale au cours des 5 dernières années et le développement du moustique Aedes aegypti, vecteur du virus amaril, dans certaines zones du pays.

La Rougeole pour sa part affiche 771 cas confirmés depuis le début de l’année dans 36 districts sur les 197 que compte le pays. Quant à la Poliomyélite, elle sévit particulièrement dans la partie septentrionale déclarée en situation d’épidémie sanitaire.

Pour toutes ces maladies, plusieurs mesures ont été prises à savoir : le renforcement de la surveillance dans toutes les régions du pays ; l’activation du système de gestion des incidents ; la multiplication des investigations approfondies des cas, ainsi que les campagnes de vaccinations dont certaines sont en cours.

Pour sa part, le Ministre de la Santé Publique appelle à une vigilance accrue et au respect stricte des mesures barrières.

Marie Serges ZAKOUDA

 

votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.