mardi, 28 juin
SANTÉSociété

L’EAU DE LA CAMWATER NE TRANSMET PAS LE CORONAVIRUS.

163vus

Depuis quelques jours un voice circule dans les groupes Whatsapp. Dans ce voice un monsieur se présentant comme un employé de la Snec fait savoir que « certains blancs ont introduit une poudre dans les installations de production de la Snec dans le but de favoriser la propagation du coronavirus au Cameroun à partir de l’eau venant du robinet et invite par conséquent les consommateurs à ne pas boire cette eau. » Il affirme que 3 personnes ont déjà été contaminées par cette eau au quartier Logbessou dans la ville de Douala.

Interrogée sur la véracité de ce message, la Cameroon water utilities corporation, chargée de la production, de la distribution et de la commercialisation de l’eau potable au Cameroun, affirme qu’il s’agit d’un « gros fake. Un employé qui ne connaît pas le nom de son employeur ? La Snec n’existe plus depuis 20 ans. Nous sommes à la Camwater. L’auteur de ce voice n’est pas un employé du secteur de l’eau potable, du moins de la province. S’il en était un, il ne dirait de telles conneries. Il est impossible d’introduire une poudre dans la chaîne de production et de distribution de l’eau potable, du captage au robinet. L’auteur de ce voice ignore que l’eau produite par la Camwater contient du chlore résiduel de 0,3mg/l auquel aucune bactérie ni même aucun virus ne peut résister » déclare un responsable.

En effet, l’eau produite par la Camwater est captée à partir d’une ressource de surface. Le débit est important et l’environnement ne permet pas de garantir un prélèvement constant de la ressource en période d’étiage. Les études d’analyse de la qualité de l’eau brute permettent de caler la filière de traitement conformément à la norme de potabilité définie par l’Organisation Mondiale de la Santé. Avant toute mise en distribution de l’eau produite, la Camwater fait recours à son laboratoire sur site pour la surveillance suivie et contrôle de la qualité, mais aussi des laboratoires agréés comme le centre pasteur assurent le rôle de police de l’eau et veillent au strict respect de l’eau produite et distribuée. Ces contrôles permettent d’améliorer la filière de traitement en fonction de l’évolution des paramètres de l’eau brute. Concrètement des contrôles systématiques sont effectués pour assurer la présence du chlore résiduel dans l’eau distribuée pour protéger le réseau de toute contamination bactériologique. Le suivi de la qualité de l’eau permet d’assurer un entretien permanent du réseau et des ouvrages de stockage.

M.S.Z

votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.