dimanche, 20 juin
Sécurité

NORD-OUEST : UNE ATTAQUE TERRORISTE FAIT 5 MORTS.

119vus

La macabre scène s’est produite mercredi 6 janvier 2021 à 15 km de Mbengwi. Selon un message Radio-porté du Colonel Raymond Boum Bissoue, Colegion du Nord-Ouest, l’accrochage a eu lieu autour de 1h du matin sur l’axe Andeck-Mbengwi, département de la Momo. Les 4 militaires et Rebecca Liwusi Jeme, la déléguée départementale de la Communication de la Momo, sont tombés dans une embuscade tendue par les sécessionnistes qui avaient dissimulé des engins explosifs sur le trajet. En fait, ils revenaient des installations des sous-préfets de Njikwa et Andeck récemment nommés.

Face à une telle horreur, Adolphe Lele Lafrique, le gouverneur du Nord-Ouest a souligné que des instructions ont été données pour rattraper les coupables de cet acte odieux. Par ailleurs, il a transmis les condoléances du chef de l’État aux familles éprouvées. Egalement, le chef de terre du Nord-Ouest a tenu à rassurer les populations du retour progressif de la paix dans le Nord-Ouest, tout en les exhortant à ne pas céder à la psychose. « Elles peuvent toujours compter sur les forces de défense et de sécurité déployées sur le terrain », a-t-il indiqué.

Sur les réseaux sociaux cet évènement a été amplement relayé. Et les internautes n’ont pas manqué de crier leur indignation face à cette nouvelle montée d’attentats en terre camerounaise principalement dans les zones du Nord-ouest, du Sud-Ouest et dans le Nord avec les attaques de la secte islamiste Boko Haram. La question que l’on se pose ; c’est pourquoi seulement en cette période ou les accords coloniaux en la France et le Cameroun sont arrivés à expiration ? Seul l’avenir nous le dira.

Marie Serges ZAKOUDA

votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.