dimanche, 29 mai
Politique

QUELLES SONT LES RÉSOLUTIONS PRISES PAR LES PARTIES PRENNATES À LA CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE RÉGIONALE ?

50vus

Faisant suite au nombre croissant des réfugiés centrafricains dans les pays de la sous-région Afrique centrale, près de 300.000 personnes, plusieurs états africains se sont retrouvés à Yaoundé au tour d’une Conférence ministérielle régionale présidée par Joseph Dion NGUTE, Premier Ministre et Chef du gouvernement camerounais.

Durant les travaux auxquels prenaient part plusieurs membres du gouvernement et les organismes en charge des questions des réfugiés, Gilberto da Piedade VERISSIMO, dans son allocution ; a réaffirmé les efforts de la Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale de faire de cette aire géographique, un espace protégé pour des personnes vulnérables et en situation de précarité comme les réfugiés centrafricains. Quant à Philippe Van Damme, Chef de la Délégation de l’Union européenne au Cameroun, des solutions à court, moyen et long termes sont envisagées par son organisation.

La Ministre centrafricaine de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation nationale, Virginie BAIKOUA a salué l’initiative prise de réunir les pays voisins de la RCA et tous les intervenants sur la question des réfugiés pour que des réponses soient données à la gestion de ses compatriotes déplacés forcés. Selon Filippo Grandi, Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés, la présente rencontre doit véritablement définir et proposer des réponses définitives à la question des déplacés forcés de la crise centrafricaine à travers la mobilisation de moyens multiformes.

Prenant la parole pour le lancement effectif de cette conférence ministérielle, le PM, Dion NGUTE a égrainé une série d’initiative prise par le gouvernement du Cameroun pour soulager les difficultés de ces personnes vulnérables. Ainsi des mesures salvatrices édictées par le chef de l’État ont permis de soutenir considérablement ces personnes sur divers plans. Il a encouragé ce cadre de concertation qui devrait déboucher sur une feuille de route rationnelle et optimale pour une plateforme unique de gestion des réfugiés centrafricains dans les pays hôtes présent à Yaoundé.

Marie Serges ZAKOUDA

votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.